Le sanglier est un parent du porc et l’une des espèces les plus prisées dans le monde de la chasse. C’est un sanglier en raison de son intelligence, qui constitue un défi permanent pour les chasseurs les plus expérimentés.

Les déplacements du sanglier sont l’une des caractéristiques qui rendent son activité de chasse si particulière. La chasse de ces animaux ne s’improvise pas, mais nécessite de l’observation et de l’expérience pour pouvoir anticiper pourquoi, comment et quand ces ongulés se déplacent.

Comment se déplace un sanglier ?
QUELS SONT LES PRINCIPAUX MODES DE DÉPLACEMENT DU SANGLIER ?

Tout d’abord, il faut savoir que la vigilance des sangliers est due à leur ouïe et à leur odorat extraordinaires. Il n’est pas étonnant qu’il soit capable d’identifier des odeurs à des distances de plus de 100 m. Ces qualités sont très importantes pour le sanglier. Ces qualités, en revanche, sont essentielles pour lui donner une mémoire très importante.

En ce qui concerne leurs déplacements, c’est cette capacité de rétention qui marquera certains de leurs schémas essentiels. Il est intéressant de noter que ces mammifères se souviennent facilement des endroits où ils ont subi des désagréments, qu’il s’agisse de la présence humaine ou des barrières d’accessibilité, et qu’ils éviteront donc de revenir dans les endroits problématiques.

Une autre manifestation de cette capacité d’adaptation est la répétition de comportements qui leur ont réussi. Si un sanglier trouve un chemin sûr, étant donné qu’il est sûr et qu’il y a suffisamment de nourriture et de boisson, il aura tendance à y retourner.

C’est le premier schéma de déplacement qu’un chasseur doit évaluer. Les sangliers sont intelligents, mais ce sont aussi des créatures d’habitudes. Par conséquent, en consacrant du temps de surveillance et des ressources stratégiques (des caméras aux mangeoires stratégiques), il sera possible de prévoir leurs habitudes et leurs zones de déplacement. Ainsi, la chasse au sanglier deviendra une expérience plus gratifiante.

COMMENT SE DÉPLACENT LES SANGLIERS

Il est important de préciser comment se matérialisent les schémas de déplacement les plus courants du sanglier. À cet égard, il convient de garder à l’esprit que l’unité matriarcale explique leur dynamique familiale. Les sangliers adultes en chaleur, quant à eux, ont tendance à quitter la solitude pour rejoindre une harde afin de s’accoupler.

Les sangliers dorment le jour et se déplacent la nuit. Ils le font, non loin de leur lit, à la recherche de nourriture et de boisson. Ils laissent une série de marques qui permettent aux chasseurs de connaître plus facilement leurs itinéraires. Entre le crépuscule et l’aube, ils peuvent parcourir entre 2 et 14 km.

D’autre part, ils sont en chaleur entre novembre et décembre. Comme ils sont plus actifs, le zoologiste Víctor Colino a documenté leur présence dans un plus grand nombre d’accidents de la route. Lors de la pandémie, ils ont également adapté leur comportement à l’absence d’humains.

Bref, le sanglier réapprend sans cesse à faire ses mouvements. Un bon chasseur, après les avoir étudiés, peut les prévoir afin de les couper au moment opportun.

A lire également